-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE ! LIVRAISON EXPRESS 🚚 🇫🇷
Les 8 personnages historiques consommateurs de drogue

Les 8 personnages historiques consommateurs de drogue

de lecture

 La drogue existe depuis 2 siècles et est considéré comme une activité criminelle dans la majorité des pays, nous pensions donc que ceci était donc utilisé par les hors la loi de manière plus ou moins discrète.

 Mais saviez-vous que de nombreux personnages historiques en avait eux aussi consommé ?

 Des écrivains, des présidents, un peintre et même des reines ont été consommateurs réguliers et vous allez tout de suite découvrir qui !

1-des écrivains sous drogue 

  • Le club haschich
  • Un mystère … au fond du jardin
  • Des mélanges douteux

 2-bravo les usa !

  • Les plantes du président
  • Du shit au bureau

 3- reine jusqu’au bout du joint

  • Le remède addictif
  • Cultivatrice d’herbe en herbe

 4-la peinture libéré

  • Un peintre fumeur

Des écrivains sous drogue

  • Le club haschich :

 Vous l’aurez compris, il existe bel et bien un club de fumeur de haschich au 19ème siècle, et les plus grandes figures françaises si rendent pour tester de l’herbe et rigoler toute la journée.

 Le fondateur de ce club ne nous ai pas inconnu, il s’agit de Charles Baudelaire, grand écrivain et surtout grand consommateur de drogue a ces heures perdus.

  Il fonda avec Théophile Gautier, Victor Hugo Alexandre Dumas et Gérard de Nerval ce fameux club appelé « le club des haschischins ».

Une histoire qui nous fait comprendre leurs livres parfois farfelues.

 

  • Un mystère…au fond du jardin :

 L’histoire concerne ici l’un des plus grands auteurs de tout les temps, William Shakespeare, en effet il est considéré comme le plus grand écrivain de la langue anglaise et le plus grand dramaturge du monde.

 Vous le pensiez parfait, cependant de nombreuses trouvailles ont été faites à son domicile et plus particulièrement dans le fond du jardin.

 De nombreuse pipe contenant du cannabis ont été retrouvé, les pipes date de l’époque de Shakespeare, cela ne fait donc aucun doute qu’il fumer chez lui.

 Ceci expliquerait la plupart de ces textes.

 

  • Des mélanges douteux :

 Rimbaud, grand écrivain, qui cependant lui aussi à plonger dans l’univers de la drogue (on dirait un virus chez les écrivains), il aimait fumer et ne s’en cachait pas.

 Il a commencé à fumer avec son petit-ami Verlaine, en effet les 2 hommes, gay, on vécut une histoire d’amour tumultueuse au cours de laquelle, il fumait ensemble.

 Leur folie ne s’arrêtait pas là, car il fumait et buvez de l’absinthe en même temps.

 Des mélanges à l’image de leur couple, fou et dangereux.

 

 

Bravo les usa !

  • Les plantes du président :

 Georges Washington est le premier président des états unis. On attend d’un président du sérieux, de la discipline et de devoir montré l’exemple à tous les habitants.

 Cependant, Georges Washington été cultivateurs … de cannabis, et oui, en effet, il avait plusieurs plantations de cannabis dans son jardin, ce qui n’est quand même pas très sérieux.

 On peut donc imaginer qu’il a fumé et cette rumeur aurait été approuvé.

 Belle exemple.

 

  • Du shit au bureau :

 John Kennedy, président des états unis, est avant tout connu pour son meurtre en direct. Cependant, figurez-vous qu’il fumais régulièrement et n’avais aucune gêne avec cela.

 Plusieurs témoins ont raconté avoir vu Kennedy fumer des joints en public sans aucune peur, et il fumerait même dans le fameux bureau ovale.

 Il continua de fumer alors que depuis 1961 ce type de consommation était interdit partout dans le monde.

 Quel sérieux monsieur Kennedy.

 

Reine jusqu’au bout du joint

  • Cultivatrice d’herbe en herbe :

 La royauté anglaise et connu pour son sérieux, pour ces protocoles sans faille et ces règles par centaine. En privé, cependant, la reine Elizabeth 1 été très surement elle aussi consommatrice de cannabis.

 Son royaume avait besoin de corde à base de chanvre pour la marine, et une fois les cordes finies elle a œuvré pour continuer et intensifier cette production et dans son jardin personnel.

 Tous les éléments font penser qu’une consommation personnelle était régulière chez la reine.

 Des rumeurs raconte qu’elle passé des soirées fumettes avec ces copines.

 Une reine très libéré quand même.

 

  • Le remède addictif :

 C’est encore une reine anglaise qui nous fait parvenir une histoire de cannabis, certes ce n’est pas de la consommation récréative de base mais pour la reine Victoria ça les vite devenu.

 En effet, ça première consommation de cannabis était là pour calmer la douleur de ces règles qui était devenu un réel problème dans sa vie, les médecins lui en ont donc prescris, et cette méthode a marché.

 Cependant la reine et vite devenu accro à ces médicaments et donc à la drogue.

 Cette reine qui a toujours été pudique et conservatrice c’est montrer pour le coup ici très laxiste.

 

La peinture libérée

  • Le peintre fumeur :

 Le seul peintre de cette liste est Eugène Delacroix, il avait lui aussi des rapports très intime avec la drogue et était un immense consommateur de cannabis.

 Il allait au club du haschich avec tous les autres artistes et il était même l’un des membres les plus actif de ce club. La rumeur dit qu’il allait plus souvent dans ce club que les propres fondateurs de ce dernier et même plus que Baudelaire.

 Son addiction au cannabis et à la cigarette est très présente dans ses œuvres, notamment dans « le turc fumant sur un divan » ou dans « la barque de Dante ».

 Des tableaux représentant son addiction maladive.

Apolline B.


Recevez nos articles dans votre boite email.