-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE ! LIVRAISON EXPRESS 🚚 🇫🇷

Test salivaire CBD : Tout ce qu’il faut savoir

de lecture

Il est bien connu que la vente et la consommation de CBD est autorisée, que ce soit aux États-Unis que dans la plupart des pays européens. Cela étant, bon nombre d’entre nous, consommateurs, se demandent ce qui pourrait se passer en cas de test salivaire de dépistage de drogue. Pour découvrir tout ce qu’il y a à savoir concernant le test salivaire CBD, nous vous invitons donc à poursuivre votre lecture.


Quand doit-on se soumettre aux tests salivaires de dépistage de drogue ?


La drogue se décline sous diverses variantes : opiacés, cannabis, amphétamine, cocaïne… Chaque type de drogue peut avoir des effets bien spécifiques. Mais de manière générale, elles altèrent la lucidité, la conscience et le réflexe du consommateur. Ainsi, la prise de drogue peut être très dangereuse dans certaines situations.

À titre d’exemple, l’article L4121-1 du Code du travail énonce que tout employeur doit prendre les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. De ce fait, lorsque l’employeur juge que cette mesure est nécessaire, il peut soumettre ses salariés à des tests de dépistage de drogue. Un test positif pourra alors exposer le salarié à des sanctions.

Et bien évidemment, le test de dépistage de stupéfiants se fait également durant les contrôles routiers par les forces de l’ordre. Un refus de dépistage peut vous exposer entre autres à 2 ans d’emprisonnement, à 4.500 euros d’amende, mais également à une perte de 6 points votre permis. En général, le test salivaire est le plus pratique et donc plus courant dans le cadre de ces dépistages.


Le CBD ne constitue pas l’élément recherché lors des tests salivaires


Ainsi le cannabis figure parmi les stupéfiants qui pourraient vous exposer à des sanctions lors du test salivaire. Or, le CBD ou cannabidiol est un cannabinoïde végétal extrait du cannabis. On est donc en droit de se demander si le test salivaire CBD nous expose à des sanctions.


Le CBD est à distinguer du THC


En fait, il faut savoir que le cannabis ou chanvre comporte différents types de cannabinoïdes. Parmi ceux-ci, on peut citer le CBD, mais également le THC. Les recherches menées ces dernières années ont pu démontrer que le cannabidiol ne présente pas des effets psychoactifs. Cette molécule est surtout connue pour ses effets relaxants et thérapeutiques. C’est la raison pour laquelle, sa vente ainsi que sa consommation est autorisée.

Par contre, le THC ou tétrahydrocannabinol est la principale molécule du cannabis qui agit sur l’esprit du consommateur et qui modifie les perceptions. Il présente donc des effets psychoactifs moindres ou élevés en fonction de la dose consommée.


Le CBD n’est pas la molécule recherchée lors du test salivaire


À noter qu’initialement, durant le dépistage de drogue, la loi ne tient pas compte du taux, mais uniquement de la présence de THC dans le sang, dans l’urine ou encore la salive. En d’autres termes, vous vous exposerez à des sanctions, même si le taux de THC présent dans votre salive est faible. Cela étant la jurisprudence possède un point de vue plus nuancé. 1ng/ml est considéré comme étant le taux minimum pouvant influencer le comportement et altérer les capacités d’une personne.

Par contre, n’ayant pas d’effet psychoactif, le CBD n’est pas généralement pas pris en compte lors du test salivaire, peu importe son taux. Cela étant, la présence de CBD dans la salive peut rendre positif ce test de dépistage. Bien évidemment, cela ne n’exposera le consommateur à aucune sanction.


Les produits CBD comportent-ils du THC ?


Ici, tout dépendra du type de produit CBD que vous consommerez. Parmi ceux-ci on peut citer l’isolat de CBD, l’huile CBD à large spectre ou encore l’huile CBD à spectre complet. Comme son nom l’indique, dans l’isolat de CBD, vous ne trouverez en principe que des molécules de CBD. Par contre, avec l’huile CBD à large spectre et à spectre complet, vous trouverez d’autres molécules cannabinoïdes en plus.

Mais si l’huile à large spectre ne comporte pas de THC, cela peut être le cas de l’huile à spectre complet. Il faut tout de même savoir que la norme européenne oblige les producteurs et les vendeurs à cultiver uniquement du cannabis dont le taux de THC ne dépasse pas les 0.2%. De ce fait, certains produits CBD peuvent présenter une infime quantité de THC. Un test salivaire CBD n’expose donc qu’à un très faible risque de positivité au THC. Avec une huile à spectre complet, il vous faudra consommer une quantité de plus de 2000 mg en une journée pour présenter une quantité de 1ng/ml dans votre salive.


Recevez nos articles dans votre boite email.