-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE ! LIVRAISON EXPRESS 🚚 🇫🇷
CBD test salivaire : Comment déjouer le test salivaire ?

CBD test salivaire : Comment déjouer le test salivaire ?

de lecture

Il existe plusieurs raisons pour lesquelles les forces de l’ordre peuvent vous contraindre à effectuer un test salivaire, mais  les plus fréquentes concernent le respect de la sécurité routière, et afin de limiter les risques d’accident de la route dont près de 4000 ont été recensés en France métropolitaine en mai 2021 selon l’ONISR. La conduite sous l’emprise de drogues au volant constitue un danger et le concerné peut voir remarquer ses facultés affaiblies ce qui peut entraîner un risque d’accident mortel. Alors, faire un test salivaire avant de prendre le volant, reste la meilleure initiative mais que faut-il savoir avant de l’effectuer ? On vous donne le top 4 des infos à connaître avant de faire le test salivaire de CBD.


Comment fonctionne le test salivaire ?

Faire un test salivaire consiste à prélever un échantillon de salive et si il s’avère être un test positif, la couleur se modifie et le contrevenant est alors en infraction pour consommation de stupéfiant dû à la positivité de son dépistage. Il existe aussi un autre moyen de dépistage moins fréquent qui sont les tests urinaires, le soupçonné doit alors établir un test par voie urinaire et même résultat si c’est un contrôle positif étant particulièrement élevé il constitue un délit pouvant lui coûter une sanction judiciaire.


le CBD est-il détectable au test salivaire ?

La réponse est non un consommateur de CBD sera résulté négatif au test salivaire puisqu’il n’est pas constitué de substances psychoactives comme le cannabis, le facteur responsable est le THC qui contient des molécules psychotrope susceptible d'entraîner un 

résultat positif au test car elles sont classées comme stupéfiants. Un personne n’ayant consommé que du CBD n’est pas en infraction du code la route.


Attention aux test faux-positif

Des tests de dépistage peuvent aussi résulter de contre-expertise par exemple sur une personne non-consommatrice de drogues, le test peut s’avérer positif dans ces cas il est recommandé d’effectuer un deuxième test de dépistage. Cette situation est possiblement due à la consommation d'héroïne qui contient des graines de pavots détectable au dépistage, susceptible de fausser les résultats. 


Quelle sanction pour test salivaire positif ? 

En cas de refus d’obtempérer au test vous risquez une condamnation de 2 ans d’emprisonnement et 4500 euros d’amende, un retrait de 6 points de permis de conduire, pouvant aller jusqu’à  l'annulation du permis pendant 3 ans pour conduite en état d’ébriété. Mais si le test résulte d’ un faux-positif, vous avez le droit de revendiquer une prise de sang pour éviter les peines encourues. Le contrevenant peut également se voir contraint de participer à un stage de sensibilisation aux dangers concernant l’usage de substances stupéfiantes. En cas de récidive constatée par les gendarmes une peine complémentaire peut être encourue devant le tribunal correctionnel.



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.