CBD 100% BIO
Extraction et production du CBD : Comment sont fabriqués les produits à base de CBD ?

Comment sont créés et extraits les produits à base de CBD ?

de lecture

Il est tout à fait normal de se demander comment son créés et extraient les produits à base de CBD, et c’est ce que nous allons voir tout de suite.

D’où vient le CBD ?

Le CBD provient d’une plante appelée Cannabis Sativa, qui est le nom latin de chanvre. Ce cannabinoïde est le plus connu et le plus étudiée après le THC et le CBN.

CBD production

Ce sont les fleurs femelles de certaines variété de plante qui produise le plus de CBD. Pour mieux comprendre la provenance et les effets du chanvre, vous pouvez lire notre article sur l’histoire du chanvre .

On distingue 4 types de chanvres différents, à savoir : sativa, indica, ruderalis et afghanica

Le CBD possède des vertus qui sont les suivantes :

  • Un anti-inflammatoire
  • Un antidouleur
  • Un anticonvulsif
  • Un neuroprotecteur
  • Un antipsychotique

Production de CBD en France

A ce jour, il est interdit d’utiliser des fleurs de cannabis afin de fabriquer des produits à base de CBD car les fleurs qui proviennent des plantes de cannabis sont des substances contrôlées. En revanche, il est autorisé d’extraire du CBD à partir des fleurs de chanvre.

Comment est produit le CBD ?

Avant toute chose, il faut savoir que le CBD est une molécule qui fait parti de la plante de chanvre tout comme le THC (Tétrahydrocannabinol). Le THC, lui, est responsable des effets psychotropes ressentis, contrairement au CBD qui lui possède des vertus thérapeutiques. Le CBD peut être consommé sous différentes formes comme par exemple sous forme d’huile, de e-liquide, de fleur ou encore sous forme de gélules

Extraction cbd

Afin de produire du CBD, il est nécessaire de prendre soin de la plantation de cannabis. Il faut d’abord choisir un type de culture, il existe 3 types de culture :

 

  • La culture en plein air : La méthode la plus naturelle pour cultiver du cannabis. Les plantes cultivées en extérieur sont plus robustes. Malgré le fait que ces plants seront confrontés aux intempéries ainsi qu’aux dangers externes tels que les insectes.
  • La culture sous serre : La culture sous serre revient pratiquement à la culture en plein air, mais la serre permet aux producteurs de contrôler certains paramètres végétaux car elle va créer un microclimat. De plus, la culture sous serre permet de protéger le plant des insectes ou des intempéries.
  • La culture en intérieur : La culture en intérieur présente des avantages comme celui qui est de pouvoir contrôler les paramètres végétaux. Cependant cette méthode nécessite une importante consommation d’énergie et risque d’être davantage infecté par les insectes.

 

  • Extraction par CO2

    Depuis 1970, la méthode dire extraction par CO2 supercritique est utilisée dans l’industrie chimique, cosmétique, alimentaire ou encore pharmaceutique, dans le but d’extraire les molécules des végétaux.
    L’extraction par CO2 dans son état supercritique signifie et que le dioxyde de carbone n’est plus dans un état liquide ni gazeux. Cet état supercritique a été testé en 1822 par le Baron Charles Cagniard de la Tour. 

    Le dioxyde de carbone (CO2) devient un fluide supercritique lorsque sa température dépasse les 31°C (87,8°F) et sa pression dépasse les 74 bars (ce qui est équivalent à la pression à 750m de profondeur sous-marine).
    L’extraction au dioxyde de carbone supercritique (CO2SC) est un processus respectant les douze principes de la chimie verte qui sont les suivants :

    - La prévention de la pollution à la source
    - L’économie d’atomes
    - La conception de synthèse moins dangereuses grâce à l’utilisation de conditions douces et la préparation de produits peu toxiques pour l’homme et l’environnement
    - La conception de produits chimiques moins toxiques
    - La réduction des solvants polluants
    - La limitation des dépenses énergétiques
    - L’utilisation de ressources renouvelables
    - La réduction du nombre de dérivés
    - L’utilisation des procédés catalytiques
    - La conception des produits non persistantes en vue de leur dégradation finale
    - La mise au points des méthodologies d’analyses en temps réel pour prévenir la pollution
    - Le développement d’une chimie fondamentalement plus sûre

    Le but est de sélectionner les principes actifs de la plante que l’on souhaite extraire en variant la pression et la température dans le circuit d’extraction.

    Le dioxyde de carbone supercritique (CO2SC) possède des propriétés physio-chimiques, ce qui permet de conserver la pureté de l’extraction.
    Il se sépare aisément de l’extraction finale par une simple baisse de la pression dans le circuit d’extraction. 

    Le processus d’extraction au dioxyde de carbone supercritique (CO2SC) nécessite des connaissances accrues en Thermodynamique, en Physique et en Chimie.
  • Extraction par huile : LES EXTRACTIONS À L’HUILE ALIMENTAIRE

    Cette méthode à pour objectif d’extraire le CBD et les terpènes à l’aide d’huile végétales naturelles en guise de solvant. Les produits tels que l’huile de graines de chanvre, l’huile d’olive et l’huile de coco sont lipophiles et sont très efficaces dans l’extraction de cannabinoïdes depuis la matière végétale, ce qui signifie qu’ils sont absorbés par la graisse.
    Cette technique est douce et naturelle, et ne présente aucun risque de résidus dangereux. De plus, les huiles végétales saines permettent d’apporter des nutriments au mélange tel que des acides gras aminés. En revanche, si les huiles végétales ne sont pas aussi agressives, c’est qu’il faut plus de temps pour compléter le processus.

    Le processus est le suivant : Pendant l’extraction par solvant liquide, l’alcool est bouilli et laisse derrière lui une substance semblable à du goudron, qui est extrêmement riche en cannabinoïdes et terpènes. Ces préparations se dégradent plus vite et nécessité un stockage particulier, dans de petits pots en verre.
  • Extraction par alcool
    L’extraction par alcool est une méthode rapide et simple à réaliser. La méthodologie est toujours la même, il suffit de submerger la matière végétale dans de l’alcool pour que les trichomes se diluent dans le solvant. Après cette étape, il suffit de retirer la matière végétale, de filtrer la solution et de purger l’alcool.

    Extraction CBD

  • Pour ce type d’extraction, on peut utiliser deux types d’alcools, qui sont : l’alcool isopropylique ou l’éthanol

    Les avantages de cette méthode d’extraction sont les suivants :
  • Apporte un meilleur gout au produit,
  • Apporte une plus grande biodisponibilité pour le corps humain,
  • Apporte un regard plus clair
  • L’alcool fait ressortir plus de substance de la plante de cannabis que le CO2.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.