-10% SUR VOTRE 1ÈRE COMMANDE ! LIVRAISON EXPRESS 🚚 🇫🇷
Guide des fleurs de CBD : choisir, préparer, consommer, conserver

Guide des fleurs de CBD : choisir, préparer, consommer, conserver

de lecture

Les fleurs de CBD, contenant de nombreux principes actifs comme les terpènes et les cannabinoïdes, ont de nombreux bénéfices pour le corps humain. On peut les consommer de différentes manières, et chaque variété de cannabis possède ses propres propriétés. Il faut savoir bien les préparer pour en tirer les bienfaits, et surtout savoir les conserver pour en garder les vertus. Voici un petit guide pour vous aider à choisir, préparer, consommer et les préserver sur le long terme.

Comment choisir ses fleurs de CBD

Cannabis Sativa ou Indica ?

Les variétés de cannabis Indica sont souvent d’origine montagneuse, on en trouve surtout dans l’hémisphère nord. Certaines Landraces du Maroc et de l’Afghanistan sont connues pour appartenir à cette catégorie. D’autres proviennent du Népal ou de la Turquie. Les fleurs sont très denses quand elles arrivent à maturité au bout d’environ 8 semaines, parfois moins. La plante possède une taille aux alentours d’un mètre. On les reconnaît visuellement grâce à leurs feuilles courtes et larges.

Les variétés de cannabis Sativa proviennent surtout de la région équatoriale et de l’hémisphère sud : Mexique, Colombie, Afrique … La taille de la plante peut facilement dépasser celle d’un homme, et les feuilles sont reconnaissables par leur finesse et leur longueur plus importante. La période de floraison est plus longue, pouvant durer jusqu’à 4 mois.

La plupart des variétés de fleurs de cannabis disponibles sur le marché sont des hybrides, c’est-à-dire des croisements entre Sativa et Indica. On parle plutôt de « dominance », pour indiquer que l’une ou l’autre domine dans la génétique de la plante. Par exemple, la Jack Herer est à dominance sativa, tandis que la Cherry Pie est plutôt penchée vers l’Indica. Certaines variétés sont à 50-50.

Laquelle choisir ?

Les variétés Sativa ont un effet cérébral, que l’on appelle dans le milieu récréatif « high », tandis que les Indica sont plus physiques. Si vous désirez une plante énergisante et motivante, c’est vers les premières qu’il faut diriger votre choix. Pour une relaxation du corps et apaiser les douleurs, c’est plus vers les secondes qu’il faut se tourner. Cependant, les hybrides peuvent apporter les deux, cela dépend de votre réaction aux cannabinoïdes qui peut être différente pour chaque personne. Le mieux est d'essayer.

Indoor ou Outdoor ?

Sur gorilla-jungle.com vous pouvez voir que les fleurs de CBD légale sont marquées « Indoor » ou « Outdoor ». Les premières sont cultivées en intérieur, dans un milieu totalement contrôlé en luminosité, en oxygène et en CO2. Les autres poussent en milieu extérieur, à l’air libre. Une troisième catégorie, appelée « Green House », indique que les plantes ont grandi sous serre.

Le mode de culture est choisi en fonction de la variété de cannabis. Par exemple, une Super Lemon Haze a dominance Sativa est difficile à faire pousser en Outdoor quand on est en Europe. Ceci est logique quand on sait que les variétés « Haze » ont été « crées » en Californie, où le climat et la température sont différents.

Laquelle choisir ?

Le mode de culture est choisi pour apporter le potentiel maximal de développement à la plante. Cependant, il faut savoir que les plants grandissant en Indoor produisent souvent plus de cannabinoïdes et de terpènes, car les plantes sont moins stressées par les changements de climats et moins agressées par les prédateurs.

Comment préparer ses fleurs de CBD

Avant de mettre les fleurs de CBD dans un vaporisateur, dans une pipe, ou d’en faire une tisane, il est conseillé de les effriter, afin de libérer plus facilement tous les principes actifs. On peut utiliser différentes manières pour cette préparation :

Avec les doigts

On peut effriter les fleurs de cannabis avec les doigts, en les découpant en petits morceaux par pincée. Quand elles sont bien séchées, les « têtes » se transforment facilement en poudre quand on frotte entre le pouce et l’index. Cependant, cette méthode laisse des traces sur les doigts, car la consistance résineuse des trichomes les fait coller facilement sur la peau. C’est pour cela que l’on porte des gants pour récolter et faire la manucure des fleurs de CBD.

Avec les ciseaux ou un couteau

On peut aussi utiliser les ciseaux ou un couteau pour hacher finement les fleurs de CBD. Le résultat n’est pas le même que celui obtenu avec le broyeur spécialisé, mais le résultat est satisfaisant si on utilise un vaporisateur ou si on veut faire une tisane au cannabidiol.

Avec le grinder

Le grinder (de l’anglais « broyeur ») est le meilleur outil pour effriter les fleurs de chanvre. Il se présente souvent sous la forme d’une petite boite cylindrique. Des dents sont situées sur le couvercle et l’intérieur, s’emboitant pour broyer les « têtes » et les transformer en poudre.

Comment consommer ses fleurs de CBD

Consommer les fleurs de CBD en tisane

La tisane au CBD est considérée comme l’une des manières les plus saines pour consommer les fleurs de cannabis légal. Après avoir été effritées, les « têtes » sont trempées dans un liquide chaud qui aide à libérer les principes actifs de la plante.

Les cannabinoïdes étant liposolubles, il est conseillé de rajouter un corps gras dans votre breuvage, afin d’optimiser leur assimilation par le corps humain. C’est pour cela que l’on rajoute toujours un peu de lait ou de la crème dans le liquide. Il est possible de mélanger le chanvre avec d’autres plantes : menthe, camomille, tilleul …

La tisane au CBD est idéale pour terminer la journée, afin de se relaxer ou de trouver le sommeil plus rapidement. Cette boisson prend un peu de temps à préparer, car il faut attendre que les cannabinoïdes et les terpènes se diluent bien dans le liquide. Les effets sont ressentis après quelques dizaines de minutes, le temps que les principes actifs passent par le système digestif.

Consommer les fleurs de CBD avec un vaporisateur

Le vaporisateur est un appareil qui chauffe les fleurs de CBD à une température variant entre 160 et 220 °C. Cela permet aux molécules actives de se libérer sous forme de vapeur et d’être inhalées. Elles sont ainsi absorbées par les poumons et passent rapidement dans le sang pour être transportées vers les récepteurs dédiés.

Ce mode de consommation du cannabis légal permet de ressentir les effets bénéfiques très rapidement, vu que les cannabinoïdes et les terpènes ne passent pas par le système digestif. Il suffit de quelques minutes pour que les substances agissent sur le système endocannabinoïde.

Fumer les fleurs de CBD avec une pipe ou du papier

Le cannabis est très souvent fumé, surtout dans le milieu récréatif. La combustion libère les principes actifs de la plante, qui sont absorbés par les poumons. Cependant, cela inclut aussi la fumée qui n’est pas du goût de tout le monde et qui est nocive pour la santé.

Pour ce mode de consommation, on utilise du papier à rouler pour cigarette ou une pipe. Comme pour le vaporisateur, les effets se font sentir au bout de quelques minutes.

Comment bien conserver ses fleurs de CBD

Les effets de la lumière et de la chaleur sur les fleurs de CBD

Le facteur environnemental a une influence sur les fleurs de cannabis qui sont délicates et très sensibles. Pour préserver toutes leurs qualités, et pouvoir en tirer les bénéfices, il faut les stocker dans un endroit permettant de conserver le maximum de terpènes et de cannabinoïdes.

Placées en milieu extérieur, à l’air libre, les têtes dégagent une odeur particulière qui indique qu’elles perdent de leur essence naturelle. La chaleur, le vent et la lumière sont les éléments contre lesquelles il faut protéger les fleurs de CBD. Quand elles sont exposées à ces éléments, elles perdent petit à petit leurs vertus relaxantes, apaisantes, anti-inflammatoires, etc.

Le récipient idéal pour conserver les fleurs de CBD

Pour garder un maximum de principe actif dans vos fleurs de chanvre, il faut qu’elles soient rangées dans un milieu hermétique, à l’abri d’une trop forte luminosité et de la circulation de l’air. Ainsi, le meilleur moyen de garder un maximum de molécules bénéfiques pour le bien-être, c’est de les mettre dans un bocal dont la fermeture est assurée par un joint en caoutchouc.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.