CBD 100% BIO
La légalité du cannabis dans le monde

La légalité du cannabis dans le monde

de lecture

La plante de chanvre est consommée dans presque toutes les parties du monde. Des États-Unis en Afghanistan, en passant par Amsterdam et le Maroc, sans oublier l’Italie, la Suisse, et bien sûr la France. Cependant, cela ne veut pas dire qu’elle est légale, au contraire, de nombreux pays font encore de la répression très active pour cette plante qui a des vertus pour le bien-être. Heureusement, les choses sont en train de changer, car petit à petit, le monde commence à accepter la consommation, la production et la vente du cannabis.

La loi sur le cannabis aux Pays-Bas

La Hollande est un pays historique pour la consommation moderne de cannabis. Tout le monde connaît les fameux coffee shops d’Amsterdam, qui ont permis au public de gouter les premières fleurs d’Amnesia en Europe. C’est dans cette ville que l’on trouve la banque de graine appelée Sensi Seed, qui a créé au début des années 90 la célèbre variété appelée Jack Herer. Cette dernière est aujourd’hui vendue en pharmacie dans ce pays, pour une utilisation thérapeutique.

C’est aussi aux Pays-Bas que se déroulent les premières compétitions officielles organisées pour le cannabis, comme la High Time Cannabis Cup, qui a lieu chaque année depuis 1988. La Super Lemon Haze rafle la première place deux fois de suite en 2008 et en 2009, ce qui est une performance qui n’a pas encore été égalée jusque-là.

Actuellement, les particuliers peuvent posséder dans leur jardin une demi-douzaine de plants chez eux. La vente n’est cependant possible que pour des établissements qui en ont reçu l’autorisation. La consommation en milieu privé est aussi autorisée, tant que cela ne trouble pas l’ordre public et qu’il n’y a pas de présence de mineur.

Le cannabis en Suisse

La Suisse permet aux consommateurs de plus de 18 ans d’acheter des fleurs de cannabis légal dans des boutiques normales. La seule condition est que les produits ne doivent pas avoir un taux de THC qui dépasse 1 %. Si la concentration de cette substance psychoactive dans le chanvre est supérieure à cette valeur, le produit est considéré comme psychotrope, donc illégal.

Dans le pays helvétique, l’utilisation du cannabis connaît un essor considérable avec des évènements consacrés au chanvre riche en CBD ou cannabidiol. C’est devenu un grand exportateur de produits au cannabis « légal » vers d’autres pays comme la France. On y trouve des liquides à vapoter ou des cigarettes électroniques qui contiennent des extraits de la plante aux nombreux bénéfices pour le bien-être.

L’office fédéral de la santé publique suisse peut accorder une autorisation spéciale pour consommer du cannabis avec un taux de THC qui dépasse 1 %. En d’autres termes, le cannabis à usage médical est autorisé, moyennant une demande expressément faite par le médecin traitant.

Le cannabis en Italie

L’histoire italienne est fortement liée à la culture du chanvre. En effet, la plante est présente dans le pays depuis l’antiquité romaine depuis plus de deux mille ans. Les graines sont utilisées pour extraire de l’huile alimentaire, tandis que les fibres végétales sont utilisées pour confectionner des tissus et du cordage.

Le particulier de l’Italie en ce qui concerne le cannabis médical (autorisé depuis 2013), c’est que c’est l’armée qui s’occupe de la production. Les produits sont uniquement disponibles en pharmacie, et seuls de patients qui possèdent une ordonnance peuvent en acheter. Ce sont des personnes qui peuvent être traitées pour plusieurs types de maux :

  • Anorexie
  • Glaucome
  • Cachexie
  • Nausée
  • Lésion sur la moelle épinière
  • Syndrome de Tourette

Bien sûr, il existe d'autres maux. Aujourd’hui, les autorités italiennes autorisent la vente et l’achat de fleurs de cannabis light, ainsi que des produits dérivés. Le chanvre est considéré comme légal dans le pays, si le taux de THC est inférieur à 0.6 %.

Le cannabis en Uruguay

L’Uruguay peut être considéré comme le précurseur de la légalisation du cannabis dans le monde. Depuis plusieurs années, les particuliers peuvent planter une demi-douzaine de pieds par foyer, pour un usage personnel. La véritable liberté de transporter, de vendre et de consommer survient à la fin de l’année 2013, initiée par le président José Mujica.

En 2017 la substance est rendue disponible dans les pharmacies, à un prix en dessous du marché noir. Cependant, une personne ne peut en acheter qu’une dizaine de grammes par semaine. Afin d’éviter un tourisme « cannabique », seuls les Uruguayens peuvent acheter les produits, et les « clients » doivent être inscrits dans un registre des consommateurs.

Le cannabis au Canada

Les Canadiens ont commencé à autoriser l’utilisation médicale du cannabis à partir des années 2000. Les personnes peuvent demander une ordonnance pour pouvoir consommer la plante en cas de cancer, de sida, de sclérose en plaques ou d’épilepsie. La plantation est également légale pour une consommation personnelle depuis cette époque.

En 2018, le 17 octobre, le Canada devient le premier pays occidental à légaliser cette plante aux nombreuses vertus. Jusque-là, il n’y a eu que de la dépénalisation, de la décriminalisation, et une autorisation pour une utilisation à des fins médicinales.

Le cannabis aux États-Unis

L’utilisation du cannabis de manière récréative a été beaucoup influencée par les États-Unis depuis les années 70. À cette époque le cannabis n’était pas encore légal, pourtant, on sait que c’est durant cette période que les Haze Bros ont créé leur variété légendaire et que Sam the « Skunkman » avait commencé à planter.

En 1996, la Californie devient le premier état à autoriser l’utilisation médicale de la plante de chanvre. Ensuite, ce fut le tour de l’Oregon en 1998, puis du Maine en 1999. Petit à petit, d’autres localités suivent le pas, comme le Nevada, Hawaï, le Montana, le Vermont, le Michigan …

Une nouvelle étape est franchie en novembre 2012, car après un référendum fait dans au Colorado et à Washington, les particuliers peuvent être en possession de 28 grammes de cannabis. La loi entre en vigueur dès 2014. En 2015, l’Alaska leur emboîte le pas, suivi de l’Oregon, du Massachusetts, du Nevada, et de la Californie. Dans ces états, l’usage récréatif est totalement autorisé.

Aujourd’hui, le cannabis est plus ou moins autorisé ou dépénalisé dans une trentaine d’états américains. Cependant, on risque toujours de la prison ou une amende salée dans des régions comme la Louisiane, le Dakota du Sud, ou l’Alabama. 

Et la France dans tout ça ?

Par rapport aux autres pays cités précédemment, on considère que la France accuse un retard considérable dans sa législation. S’il n’y avait pas la loi européenne sur la libre circulation des produits dans les pays membres, les Français ne pourraient pas encore faire de tisane au CBD ou prendre de l’huile d’extrait de chanvre broad spectrum.

Selon le droit européen, le cannabis est considéré comme légal tant que le taux de THC ne dépasse pas les 0.2 %. La France est obligée de se conformer à cette loi, ce qui autorise les résidents en France à pouvoir acheter en toute liberté du cannabis légal, aussi appelé cannabis CBD ou light. C’est le cas de l’Orange Bud CBG que vous pouvez commander sur gorilla-jungle.com.

Pour l’instant, le cannabis médical n’est pas encore autorisé dans l'Hexagone, mais des études seront lancées à partir de 2021, pour évaluer le potentiel thérapeutique de la plante sur 3000 patients.


Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés

Recevez nos articles dans votre boite email.