CBD 100% BIO
Le CBD est-il mauvais pour le foie ?

Le CBD est-il mauvais pour le foie ?

de lecture

Ces dernières années, le CBD a connu un pic de popularité massif. Selon New Frontier Data, près de ⅕ des Américains ont maintenant essayé le CBD, et la société d'analyse Market Research Future a récemment publié un rapport indiquant que le marché du CBD devrait croître de 125,58 % par an jusqu'en 2026 au moins.

Avec des quantités de plus en plus importantes de CBD sur le marché et un pourcentage de plus en plus élevé de consommateurs utilisant ce cannabinoïde non toxique, il est naturel de s'interroger sur la sécurité du CBD.

Toutefois, en raison de diverses circonstances atténuantes, la recherche sur la sécurité du CBD chez l'homme n'en est qu'à ses débuts, et il faudra peut-être attendre longtemps avant d'avoir des réponses définitives à ce sujet.

Indépendamment de notre manque de connaissances, les spéculations sur les avantages et les risques potentiels du cannabidiol pour la santé se répandent comme une traînée de poudre. Récemment, par exemple, une étude a été publiée indiquant que le CBD pourrait être nocif pour le foie.

Presque en même temps, des milliers de voix sur Internet et ailleurs ont commencé à affirmer que le CBD est une substance dangereuse que vous ne devriez jamais utiliser.

Comme d'habitude, cependant, la vérité est plus compliquée que les rumeurs, et dans ce guide, nous vous aiderons à comprendre tous les détails et à répondre à la question que tout le monde se pose : Le CBD est-il mauvais pour votre foie ?

  • L’ignorance concernant le CBD
  • Médicaments et CBD
  • Comment affecte-t-il notre foie ?
  • Pourquoi la qualité compte-t-elle ?
  • Le CBD et votre foie

CBD : il y a beaucoup de choses que nous ignorons

Avant d'entrer dans les détails de l'étude en question et de fournir la vérité sur ce sujet, il est utile d'examiner les raisons pour lesquelles il est si difficile de fournir des données définitives sur les risques et les avantages du CBD pour la santé. Trois raisons principales expliquent l'absence de données scientifiques solides sur la CBD et la tendance à la spéculation sur ce cannabinoïde :

Une histoire floue

Les scientifiques connaissent le CBD depuis près de 80 ans, mais d'après les données scientifiques actuellement disponibles, on pourrait penser que ce cannabinoïde n'a été découvert que vers 2010. C'est parce que, jusqu'à il y a environ dix ans, le gouvernement fédéral considérait le "cannabidiol" comme étant essentiellement synonyme de "marijuana".

Même si nous savons depuis des décennies que le CBD est non toxique, les efforts mondiaux malavisés associés à la "guerre contre les drogues" ont fait naître une nouvelle ère de superstition et de pensée remarquablement peu scientifique. Ce n'est pas parce que le CBD provient de la même plante que le THC que ce cannabinoïde est considéré comme de la marijuana, même s'il n'a pas d'effets intoxicants.

Des informations dures à capter

Comme tout laboratoire ou chercheur clinique le sait, il est très difficile d'obtenir des données sur un sujet considéré comme tabou à la fois par les services répressifs et par la société en général. Bien que les chercheurs sur le cannabis soient restés incroyablement intéressés par le CBD et ses qualités bénéfiques potentielles, ils ont été presque entièrement empêchés de faire des recherches sur ce cannabinoïde jusqu'à l'adoption de la Farm Bill de 2014. 

Des lois démocratiser

Ce texte de loi a redéfini le Cannabis sativa contenant moins de 0,3 % de THC comme étant du "chanvre industriel", ce qui a conduit au développement d'un environnement de recherche beaucoup plus détendu et gratifiant autour du CBD.

Avec l'adoption de la Farm Bill 2018 quatre ans plus tard, la recherche sur la CBD est devenue encore plus facile puisque cette législation a fermement séparé le CBD de la définition de la marijuana de la DEA, mais il est encore difficile de mener des études cliniques à grande échelle sur ce cannabinoïde.

Un statut flou

En effet, bien que nous sachions maintenant ce que le cannabidiol "n'est pas", nous ne savons toujours pas exactement ce que ce cannabinoïde est d'un point de vue juridique et réglementaire. Le CBD est-il un supplément, un médicament ou quelque chose d'entièrement différent ?

Personne ne le sait vraiment, car des agences fédérales aussi importantes que la FDA n'ont pas encore rendu de décisions officielles sur la façon dont le CBD devrait être considérée et réglementée. 

Les "bâillons" de le CDB

En conséquence, les chercheurs du CBD ne savent toujours pas si la substance qu'ils recherchent est un supplément inoffensif ou une drogue illégale, et le sentiment des consommateurs à l'égard du CBD reste mitigé en raison de l'absence de mesures réglementaires définitives de la part du gouvernement fédéral.

Bien que la recherche sur le CBD ait certainement augmenté en rythme ces dernières années, les études cliniques restent rares, et les études réalisées sur les animaux ne fourniront jamais la fidélité des données qui peuvent être dérivées de la recherche réalisée sur des sujets humains.

Une visibilité réglementé

Pour compliquer encore les choses, le partage des informations concernant le CBD a également été limité par l'environnement réglementaire non résolu dans lequel ce cannabinoïde évolue. Les vendeurs de CBD, comme Gorilla jungle, ne peuvent pas faire d'allégations concernant les avantages potentiels du CBD pour la santé, ce qui n'est pas si inhabituel dans l'industrie des compléments alimentaires.

Ce qui est différent avec le CBD, cependant, c'est que les fabricants de cette substance semblent être empêchés de faire croire que le CBD pourrait être utile à certaines fins. Aussi vague, indirecte ou ouverte à l'interprétation qu'une allégation puisse être, des juristes éminents dans le domaine du cannabis conseillent aux marques de faire en sorte que toute allégation, quelle qu'elle soit, puisse donner lieu à une action en justice de la part de la FDA.

Il en résulte que les consommateurs de CBD sont empêchés d'acquérir les connaissances dont ils ont besoin pour prendre des décisions éclairées, et que les producteurs de CBD sont empêchés de partager les données applicables avec les consommateurs.


Recevez nos articles dans votre boite email.